Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 14:07

Ce texte est un long roman et c’est aussi  un «  one shot «  .

 

A mon humble avis les fictions qui reposent sur le franchissement de longues étapes temporelles  ne sont pas faciles à présenter de manières crédibles .

Dans ce roman crédible et réussi ,  Benford propose pourtant  un pitch très culoté , car le futur contacte le passé pour résoudre des difficultés environnementales  du futur  .

Le procédé de liaison est aussi modeste dans ses aspects pratiques , que crédible d’un point de vue fictionnel .

 

Il y a comme très souvent chez l’auteur la description ciselée des milieux scientifiques qui n’ont dans ce roman , strictement rien de cliché . Les personnages sont  en effet excessivement crédibles et complexes  . Principalement , parce que l’auteur est parfaitement à même de brosser et d’animer le portrait de scientifiques réalistes et viables .

 

De fait ,  un paysage du temps est à cheval sur deux époques :

-          Un futur relativement proche .

-          Le passé ,  1963 en Californie .

 

L’auteur pose un monde du futur  en perdition du point de vue écologique , les océans principalement , sont menacés par la  destruction totale des écosystèmes marins . C’est un excellent moment «  pré apocalyptique «  assez fabuleux  du point de vue de ses capacités immersives .

Du point de vue strictement scientifique le procédé physique mobilisé par l’auteur est forcément relativement dépassé  sur le plan théorique , par contre , du point vue écologique ,  il reste absolument pertinent et c’est un futur possible dont les potentialités sont incontestablement terrifiantes de par leur effets prévisibles et leur terrible crédibilité .

 

Le monde scientifique , la science est évidement au cœur de ce roman relativement mélancolique , encore qu’il s’agisse d’une coloration de l’œuvre , une tonalité générale de l’univers , qui n’exclut aucunement le dynamisme des personnages , comme celui des problématiques .

 

Ce texte est un roman de hard science absolument digeste et vivant  mais cela reste de la hard science , et , à ma connaissance on n’ a pas encore trouver le moyen de faire de la hard science sans science ! ( sourires ) . Ce roman présente donc nécessairement une certaine  difficulté d’accès qui pourtant  ne sera pas à même de rebuter les amateurs de ce sous-genre de la science-fiction .

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires