Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 14:13

Une impression mitigée ....

 

En fait je dois dire que ce roman est bien construit et que le style de Ben Bova est toujours bien au rendez-vous ...

 

Et cette ballade sur mars demeure un moment de dépaysement sympathique et absolument solide d’un point de vue «  martien «  .

Je veux dire sous l’angle de la  planétologie ...

 

La caractérisation est assez  bonne encore que le personnage de Jamie est un peu , et de plus en plus , une caricature d’amérindien , d’autres personnages  , auront par exemple les traits assez stéréotypés de l’homme d’affaire caricatural  aux projets non moins caricaturaux ..

 

Je tiens à dire que je n’ai pas pu apprécier ce roman en partie , parce que j’ai rejeté en bloc ce que nos amis ont découvert sur Mars , et au jugé du roman précèdent qui est excellent , je ne m’attendais pas à sombrer dans ce que je qualifierais de développements  clichés , faciles  et opportunistes .

 

L’auteur a préféré rebondir sur la mythologie martienne plutôt que d’exploiter et de se tenir , aux montagnes de données qui sont disponibles sur cette planète  Mars . Une planète qui est  enfin démystifiée de façons définitives par la science et par  les magnifiques images qui abondent partout et qui suffiraient nettement à alimenter une exquise fiction sur la planète rouge et ses problématiques fondamentales   ...

 

Cependant , les liens entre ces cinq membres d’équipage et cette planète très réaliste que pose l’auteur , continue de faire de ce roman une expérience martienne de premier choix  à l’image du premier roman ( Mars )  qui  est très correct , voir excellent .

Mais en ce qui me concerne ,  j’aurais dû m’en tenir au premier tome et en rester là ..

 

Ce texte parvient aussi  à poser quelques limites  intéressantes  quant à la toute-puissance de la technologie et dans l’espoir légitime , placé en elle  ,  car le moins que l’on puisse dire et qui est parfaitement validé par ce roman   : c’est que mars est un très gros défi si on considère cette planète comme le lieu et l’objet d’une mission habitée d’exploration  dans un futur relativement proche ...

 

Ce roman c’est pas à fuir , mais il est en partie décevant , et quelquefois assez mièvre dans ses quelques positionnements quant à l’histoire des Etats-Unis  et dans sa perception de la puissance et des faiblesses des entreprises privées ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires