Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 12:12

Le vieil homme et la guerre est un titre excellent , surtout en vo , car il pose une contradiction , un léger paradoxe .
Du type de celle qui fait sourire , dans le quatrième de couverture : à 75 ans sous les drapeaux ...

Effectivement , c'est un bon roman de science-fiction militaire , on peut être tenté de le comparer à La Guerre Eternelle ou à Starshiptroopers ( Etoiles Garde à vous ) , et c'est assez justifié car ce texte apporte clairement des satisfactions du type de de celles que peuvent apporter ces excellents textes très exigeants , prestigieux et indémodables .

Le contexte général dans lequel s'enracine ce roman est crédible et fonctionnel alors que la caractérisation est bonne .
La seule ombre au tableau étant peut-être l'humour qui sous-tend les fondements cet univers , qui d'ailleurs , dans les tomes suivant sombrera progressivement et partiellement , en vrille , pour s'abimer ponctuellement dans un ridicule aussi ponctuel que occasionnel ...
Je ne parle de l'humour popote qui façonne en partie certains dialogues de ce roman soigné qui est désopilant ...
Des dialogues qui sont d'ailleurs systématiquement soignés et de qualités d'une façon générale .

Pour faire simple je diviserais ce roman en deux parties ... :
-La première ou un jeune vieillard plutôt fleur bleue , s'engage dans les Marines après le décès de son épouse , pour défendre la terre et garantir son expansion coloniale problématique .
John sera doté d'un nouveau corps aux nombreuses potentialités , donc un coup de jeune ...
-La deuxième partie , entrainement militaire et campagnes militaires et autres peccadilles galactiques ...

C'est une lecture très gratifiante pour l'amateur du genre : espace opéra militaire ( de même que le second tome de ce cycle d'ailleurs ) .
Personnages crédibles , bien structurés fonctionnels qui irriguent l'univers et l'intrigue et qui façonnent l'univers , autant qu'ils sont façonnés par ce même univers et par ses problématiques .
Bref : le B A BA d'un bon roman ...

Le pitch mobilise des affects variés qui jaillissent constamment , de façons aussi à-propos que intéressantes et qui servent de façons pertinentes la trame narrative et ses variables thématiques .
Des affects en rapports avec la jeunesse retrouvée , les situations de crises , les combats , le deuil du passé et même aussi les avenirs potentiel .

Un cycle « open « , absolument pas militariste au mauvais sens du terme , car l'expansion coloniale de l'humanité n'est pas légitimée tous azimuts , et elle présente un peu les caractéristiques , des ébats de l'éléphant dans un magasin de porcelaine ....
Cette attitude expansionniste forcenée met d'ailleurs l'humanité en grand danger finalement , non sans raisons ...

Les extraterrestres ne sont peut-être pas extra dans ces textes , enfin c'est subjectif et relatif , et ce n'est que mon humble avis misérablement subjectif ...

Un bon roman , qui apporte beaucoup de plaisir à la lecture et à la relecture ..
Il est de surcroit doté d'une excellente suite , alors ? : que demande le peuple ?

Ps : un prix Campbell « toudemême « et Blablabla ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires