Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 10:28

La division Cassini est un excellent roman dont la carrière en France fut aussi brève que celle de la collection J’ai lu millénaire !

 

L’auteur a réellement créé un univers de qualité et le bouquin est vraiment intéressant et surtout il y a pas mal de suspens  et de rythme . Il y a aussi un humour de popotes qui est ponctuel mais percutant .

Le système solaire en 2203 est une fourmilière très clivée et l’humanité est divisée en branches opposées aux rapports conflictuels ( rien de vraiment nouveau sous le soleil )  .

La terre qui en a vu de toutes les couleurs ,  n’est pas trop méconnaissable mais les joviens sont décorporisés et ils ont un autre agenda que la bonne vieille terre ..

Il y a d’autres subtilités identitaires dans le vaste système solaire notamment sur Mars ( pas celle que nous connaissons et pas au même endroit ! )  où des décorporés retrouvent les plaisirs de la chair et de l’économie de marché ( je blague )  ..

 

Un post-humain est par définition une curieuse bestiole , assez difficile à suivre et très dangereuse quand elle se colle au conflit militaire ou à la diplomatie .

Les post humains ouvrent un trou de vers aux abords de Jupiter et malmènent la terre avec des armes à leur image ( de vilains virus qui bousillent l’électronique et l’informatique ) ...

Un rempart  pour la terre : La division Cassini , une flotte de guerre .

La flotte entreprend de dissuader ,  de surveiller , de négocier , d’explorer , bref : elle se comporte comme un véritable pouvoir politique .

Les protagonistes seront amenés à s’engouffrer dans ce trou de vert qui aura tendance à être au centre du roman en devenant un mystère , un lieu nodal du point de vue stratégique  .

A un moment le lecteur se demandera s’il ne sera pas le rendez-vous de la jetset , tellement il y a du monde ....

Le roman tournera beaucoup autour de ce trou de vers et de qu’il y a dedans et c’est assez  bien fait .

C’est sympathique et cela ne ferait pas honte à p. H. Hamilton , pour faire une comparaison ...

 

C’est bien écrit et quand on est sur la passerelle en compagnie d’Ellen May Ngwethu’,  eh bien , on y est vraiment !

L’univers est dense et correctement étayé et il ne sombre pas dans le manichéisme , car les post humains sauront peut-être conquérir les cœurs des habitants de la terre , preuve que la guerre n’est pas le seul avenir possible .

Cependant avant  d’avoir un quart de millième de possibilité d’en arriver à ce stade , avouons que nos héros auront pas mal de pain sur ma planche et Ellen May Ngwethu’est une super nana qui ne rigole pas du tout et qui va faire suer tout le monde  ...

 

Un espace opéra très distrayant même si le trou de vers ressemblera peut-être à un plat de spaghetti raté ,  pour certains lecteurs ( dont moi )  , mais la sauce est tellement bonne que j’en ai oublié que les nouilles étaient un peu ratées ...

 

Pour les amateurs de space op et d’univers aussi solides que soignés  en compagnie d’une super nana tout à fait compétente , dynamique qui ne semble pas avoir besoin d’être séduisante pour réussir son coup ! et qui à la gentillesse de faire une place au lecteur , passager clandestin sur sa passerelle  ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires