Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 14:58

Un roman très centré sur le personnage principal , personnellement je n’ai ressenti aucune difficulté à parcourir ce texte qui m’a fait l’effet d’un stand alone , clairement !

Même , si il y a effectivement un arrière-plan plus vaste qui plane autour de ce roman qui en fait est le quatrième de la série : Serrano Legacy et il est paru sous le titre originel de Once a hero  .

 

Le personnage principal est une femme et ce personnage est très bien campé , c’est incontestable , mais ses problématiques fondamentales s’articulent autour de modalités absolument récurrentes chez l’auteur et si on la connaît un peu on finit de ce point de vue par avoir l’impression de lire souvent la même chose, au fils de ses romans , alors même que la qualité des textes est bien  au rendez-vous ( de façons assez systématiques ) ..

 

Enfin , si on est un peu au fait des préoccupations récurrentes de la société américaine , on sait bien , que ces problématiques reposent largement plus sur une réalité fantasmée plus que sur des données statistiques réelles .

Au début c’est intéressant , mais à force c’est lassant .

Malheureusement c’est impossible d’en débattre ici sous peine de «  spoiler « et de trop dévoiler cette œuvre au lecteur potentiel .

 

Ce roman est bien écrit , les personnages sont intéressants alors même que pourtant les personnages secondaires sont assez effacés  , de même les milieux sociaux culturels envisagés sont également bien brossés et cela «  roule bien «  d’une façon générale , pour ce qui est des développements de l’intrigue .

Alors quoi ?

Bein je trouve que malgré les détails futuristes c’est à peine de la science-fiction en fait ,

 

Si on prend l’univers familial de notre héroïne d’un jour , les attributs de la puissance familiale se réfèrent à une typologie du type Nouveau-Mexique , avec de vaste domaines fonciers ( estancia ), même s’il est incontestable que cette famille est investie dans le grand commerce interplanétaire .

De même la condition féminine dont s’affranchit le personnage principal ,  est envisagé selon des modalités tout à fait traditionnelles et franchement pas très futuristes sur le fond et largement aussi sur la forme .

 

Les aspects militaires sont également assez fades quand même je trouve ou disons plutôt : assez ternes  .

Le texte s’appesantit  par exemple et entre autres , un peu trop ( à mon humble avis ) , avec un nombre de pages trop significatifs  , sur une enquête du type «  abus de bien militaires  ou sabotages ? «  ( là aussi impossible de déflorer l’intrique .) , c’est une mise en bouche assez convenue pour entrer dans l’aspect militaire de cet univers comme dans le parcours militaire du personnage principal d’ailleurs  ...

 

Les aspects «  campagnes militaires « n’ont franchement pas grand-chose de flamboyants , même si tout est crédible et assez soignés en fait .

Quand je suis parvenu à ce stade , je me suis dit : «  bon ok  .. mais bon ... « 

 

L’intérêt de ce roman est de réfléchir sur la problématique de ce personnage principal qui est en rupture familiale selon des modalités qui sont assez ramifiées et assez subtiles et c’est intéressant surtout que de ce point de vue le texte est bien ficelé .

Mais l’univers science-fictionnel est terne , il manque d’élan , d’envergure . Il n’a rien de bluffant même si il est incontestablement soigné et fonctionnel .

 

Je ne dirais pas : bof pour conclure quand même ,  parce que ce texte possède d’incontestables qualités , mais il n’a pas grand-chose de puissamment remarquable et surtout il est bien assis sur des aspects concrets qui sont trop traditionnels pour faire partis , tels quels du moins , d’un univers futuriste capable d’emporter le lecteur qui aligne des heures de vol nombreuses en science-fiction .

 

Une distraction correct sans plus , satisfaisante , sans plus , mais absolument pas un mauvais roman néanmoins .

Comme c’est souvent le cas chez l’auteur , c’est très correct d’un point de vue romanesque ,  mais cela plafonne nettement en dessous de l’enthousiasme dans le fond , enfin c’est mon avis .

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires