Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 10:25

La SF militaire se limite souvent ( trop ) à ( au mieux ) d'excellents romans d'actions .

C'est un genre ( florissant ) principalement américain .
Dans ce pays : la SF militaire est très ramifiée ( c’est un véritable courant du genre ) et elle vise un public assez diversifié , complexe aux exigences quelquefois divergentes ....
D'où des commentaires souvent très nuancés ( pas crédibles ( avec Einstein qui vient en personne vous faire un cour d'astrophysique ) .. pas assez macho ... pas assez d'action .. pas assez littéraire ... auteur pas assez compètent militairement parlant ( des militaires de carrière viennent donner des avis avisés ) et pas assez ceci .. cela ... pas pour la jeunesse , pour la jeunesse .. ) .


J'ai lu récemment ( enfin ) la fin de ce cycle de SF militaire qui est véritablement excellente bien que très bavarde ( sourires) .
D'ailleurs je dirais que c'est de la science-fiction de bonne qualité tout simplement ( humaniste et humaine pas primaire pour un sou .. ) .
Irréprochable sur le plan du style , avec des personnages crédibles , une organisation soignée des textes .

Disons que dans tome quatre , Nicholas Seafort , notre Midship favori est confronté à une redoutable situation , car le vide noir de l’espace , fourmille de menaces redoutables , promesse d’Armageddon  et la défense doit impérativement s’organiser là où elle est aussi possible que indispensable .

 

Une armada alien est en route et nos héros semblent avoir assez peu de place pour la gloire , pour ce qui est du futur proche .

Je disais un cycle bavard , eh bien oui en effet , car dans ce contexte de crise l’auteur consacre beaucoup de volume textuel à ce jeune cadet à l’académie que fut un jour ce commandant et personnage principal de ce cycle . Ces développements sont très soignés et il font de ce roman de SF militaire un véritable roman de qualité et de portée générale .

Le personnage principal est donc structuré en strates qui se réfèrent à différentes époques de sa vie , le jeune cadet , le commandant  qui commence avoir un véritable passé bien rempli derrière lui . Ces strates s’entremêlent et à mon humble avis c’est le cœur et le véritable sujet de ce livre .

 

Cette série entreprend de décrire le totalitarisme et le fondamentalisme religieux et leurs effets .
Dans ce cycle , d’une façon générale  ,  l’action est au rendez-vous,  sauf dans des tomes de transition ( Fisherman’s Hope en est un bon exemple ) .

Peu d’action militaire , mais les bruits de bottes sont clairement audibles et leurs effets sont perceptibles ....
Tout à fait le genre de bouquin qui démontre que les militaires sont des gens comme les autres et pas des archétypes ( ni des Brutus , ni des personnages d’opérettes )  .

Actuellement la série est globalement épuisée mais ce tome est disponible ( le dernier en ebook .. ) . Elle circule allègrement d'occasion et j’ai bien l’impression qu’il y a des rééditions de certains  tomes en rotation  .
Si on est à la recherche d'une série de SF militaire dense et convaincante , ce cycle est une option sérieuse à envisager.
Sur Amazon US ,  il y un impressionnant panel d'avis très nuancés ...

Un coté pas désagréable : Feintuch est ( je devrais dire était car il est malheureusement décédé ) francophile , pas conservateur véhément pour deux sous ,  cela change d'autres stars de la SF militaire américaine  ( adulées en France avec quelques raisons mais surtout en raison d'une grande pénurie d'offre ) .

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires