Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 12:44

Ce tome peut fonctionner comme un stand alone même si son objectif est de creuser les bases d’un des grands mystères de ce cycle fleuve .

 

Pourquoi et comment certains hommes ( primitifs ) sont adaptés au froid ? Depuis combien de temps ( de siècles ) la planète est-elle effectivement enveloppée dans cette gangue de glace ?

Des hommes ont-ils put se réfugier dans l’espace ? Le soleil existe-il  réellement  ou bien est-il seulement un mythe subversif ? etc ...  etc. ...

 

Ces questions constituent une partie de la matière du cycle et les réponses viendront plus tard et ailleurs évidement , cependant l’auteur a bien posé ces dynamiques , assez sobrement mais efficacement dans le cadre d’une histoire assez courte finalement .

 

De ce fait ce petit volume , a tout d’un épisode du cycle mais en plus accomplis car finalement il est grandement conçu comme un petit «  one shot «  .

L’intrigue tourne autour des identités familiales ,  des secrets de familles  et de la confrontation de la mémoire sauvegardée  avec le totalitarisme , de la résistance et du secret dans le cadre de la clandestinité  ..

 

Les personnages se lanceront dans des courses au travers de la banquise et des inlandsis , traverseront des compagnies aux régimes politiques différenciés et croiseront des peuples qui vivent hors du rail et que je vous laisse découvrir . Le lecteur en prend plein les yeux et reçoit cet univers âpre et dure de plein fouet . c’est partit pour les randonnés en traineaux et les stations isolées perdues dans les marges de cette civilisation du rail .

 

Du fait de la situation générale qui prévaut dans ce tome , le lecteur sera amené à exploré l’histoire de cette univers et , en compagnie des personnages ,  il sera amené également à lever la chape de plomb  de la  désinformation que le totalitarisme de par ses intérêts et de par sa nature fait peser sur ce lointain passe .

L’histoire et la liberté nécessaire de l’étudier , de la partager et de l’écrire , sont au centre des libertés politiques , c’est un leitmotiv de ce roman comme de cet univers  . Il en va de même pour les identités culturelles et les langues véhiculaires des peuples qui sont de véritables trésors et même un véritable capital  , de grande  valeur  tout simplement , et leur sauvegarde n’est pas toujours une sinécure  .

 

Les personnages sont palpables et c’est de la très bonne science-fiction populaire , l’action qui est au centre du récit elle  est bien pensée .

Le seul petit bémol concerne peut-être le recours très  occasionnel aux hasards heureux , qui frappera peut-être certains lecteurs ?  mais au final ? c’est une des règles d’agencement de base de la littérature populaire ... alors je ne crois pas que cela soit un défaut véritable dans ce roman de science-fiction  populaire  , surtout que le style est parfaitement au point .

Partager cet article

Repost 0
Published by Finity's end hellburner science-fiction
commenter cet article

commentaires